Dossier Mobilité : la mobilité en entreprise

L'informatique mobile est aujourd'hui une réalité dans l'entreprise et elle concerne aussi bien les grandes que les petites entreprises.
Besoin de donner rapidement des informations à un collègue, à un client. Un e-mail à transférer, pendant ou en dehors de vos horaires de travail. Besoin d'accéder rapidement et simplement à une application d'entreprise à des fins professionnelles, etc.
Grâce à la mobilité, les utilisateurs sont plus productifs, mais cela implique un changement d'organisation non négligeable qu'il faut prendre en compte.


BYOD, COPE, CYOD : définitions de ces nouveaux usages
- Vous emmenez votre Smartphone ou tablette au travail pour une utilisation professionnelle ? Alors vous faites partie de la tendance BYOD ("Bring Your Own Device").
- Vous vous servez de vos outils professionnels pour une utilisation personnelle ? Alors vous faites partie de la tendance COPE ("Corporate Owned Personally Enabled").
Cette tendance permet à l'entreprise de mieux maîtriser son SI mobile mais ne laisse pas à l'employer de choix sur les équipements.
Plusieurs stratégies peuvent être mises en place dans l'entreprise. Interdire le BYOD n'est pas recommandé car c'est inéluctable mais le permettre totalement est aussi à proscrire. Il faut trouver le juste milieu.
- La tendance CYOD ("Choose Your Own Device") semble être une bonne alternative car elle permet à l'utilisateur de choisir son terminal parmi une liste d'appareil approuvée par son entreprise. L'employé peut bénéficier de support technique, d'outils logiciels et l'entreprise peut contrôler le matériel qui rentre dans sa structure.


Stratégie Mobilité
Une véritable stratégie mobilité doit être mise en place pour accueillir ces nouveaux usages.
A commencer par l'investissement matériel. En effet, le cycle de vie des tablettes, Smartphones sont beaucoup plus court qu'un PC classique (plus fragile, sujet à des vol, etc.). Et il convient pour une entreprise de changer régulièrement ses équipements pour ne pas être "out" face à ses clients, car cela évolue très vite.
Cette stratégie s'applique aussi bien aux grands comptes qu'aux petites entreprises qui n'ont pas forcément de ressources IT et doivent faire appel à un prestataire externe pour les aspects de sécurité et de conseil.


Matériel
On voit apparaitre de plus en plus de tablettes et de Smartphones dédiés pour le BtoB avec des fonctions permettant de séparer le côté professionnel du côté personnel.
Les fabricants proposent donc des produits répondant aux besoins des entreprises :
- Applications professionnelles : application bureautique intégrée
- Accessoires permettant de se rapprocher au maximum d'un usage PC : station d'accueil, clavier physique, souris, port USB, stylet, etc.
- PC hybrides : le PC devient tablette via une rotation de l'écran


Mobile Device Management
Le Mobile Device Management est la capacité à gérer les équipements et à les intégrer dans la politique du SI : droit sur l'équipement, applications autorisées, remise à zéro en cas de vol, géolocalisation, etc.
La mobilité est un signe de productivité pour les entreprises mais elle pose problème en terme de sécurité. En effet, c'est une porte d'accès aux données de l'entreprise, il faut donc repenser son SI en intégrant ces nouveaux usages.
Pour répondre à cette problématique, les éditeurs de logiciels de sécurité développent de plus en plus des applications pour sécuriser les terminaux mobiles.


Opérateurs
Les opérateurs téléphoniques essayent aussi de sortir leur épingle du jeu en faisant appel à des réseaux partenaires pour déployer des prestations de service dans les téléphones :
- Mise en place de pilotage de dépense téléphonique pour les mobiles et sur l'ensemble des terminaux
- Implémentation de solutions dans la carte SIM (fonction de géolocalisation par exemple)
- Support technique, etc.


Applications mobiles
Avec le succès des applications mobiles grand public, les revendeurs développent de plus en plus des applications professionnelles et les App Store privé se généralisent (application généraliste et spécifique au métier de l'entreprise). On en distingue plusieurs :
- Applications semi-professionnelles : messageries, prise de notes, gestion des agendas, etc.
- Applications professionnelles : application sur-mesure en fonction du projet de mobilité de l'entreprise. Exemple : accès à des informations utiles pour les techniciens en déplacement, aide à la vente, etc.
De plus, grâce à la 4G bientôt fonctionnelle, les usages professionnels mobiles devraient se développer (Cloud, virtualisation, vidéoconférence, etc.).


Législation
La mobilité c'est bien, mais qui est responsable en cas de vol d'un terminal ou de perte de données ? L'entreprise ou l'employé ?
Le BYOD est pour le moment très peu encadré au niveau juridique dans l'entreprise alors que les menaces existent : la divulgation de données, la non-conformité des données personnelles et les applications malveillantes.
La rédaction d'une charte informatique prenant en compte ces nouveaux usages est donc impérative pour se couvrir. Elle doit lister les usages autorisés et non-autorisés, les règles de temps de travail des employés, les règles de sécurité, etc. Cette charte devra ensuite être affichée dans l'entreprise et vue par tous les employés.