Les bonnes pratiques pour une sécurité optimale dans votre entreprise


 
 Le développement de nouvelles technologies, la connexion permanente des postes à Internet, le développement de la mobilité et la multiplication des échanges interentreprises rendent le système d’informations vulnérable.

De plus, l’accès au web pose de vrais problèmes de sécurité. Le système est d’autant plus fragilisé qu’il suffit d’un simple clic pour l’infecter. Il est donc vital pour une entreprise de protéger ses données pour éviter toute perte qui pourrait nuire à la bonne marche de l’entreprise.

Cependant, elle ne doit pas aller à l’encontre du développement des usages qui sont nécessaires aux utilisateurs. C’est pourquoi, il est essentiel de définir une politique de sécurité afin que le système puisse être utilisé à son maximum et en toute confiance.


La politique de sécurité et les services associés doivent répondre à 5 critères :
  • L’intégrité des données et des échanges
    Lors d’un échange de données, il est important de vérifier que la totalité des données a réellement été échangée et que les données reçues sont identiques à celles envoyées et qu’elles n’ont pas été modifiées au cours de la transaction.
  • La confidentialité
    Toute entreprise dispose de données confidentielles et sensibles. Dès lors, elle se doit de les protéger des éventuelles attaques et intrusions que le système pourrait subir.
  • La disponibilité du système
    Les pannes informatiques ne constituent pas la seule cause d’indisponibilité du système. Les attaques Internet tel que le déni de service empêchent le système informatique de fonctionner correctement. Ces attaques consistent à inonder d’informations le système et ainsi à le saturer.
  • La non-répudiation
    Les entreprises disposant d’un service de commerce en ligne sont particulièrement concernées par ce domaine. Lors d’une transaction, il est important de fournir aux deux personnes qui communiquent un justificatif qui garantit que la transaction a bien eu lieu. Celle-ci ne peut ainsi être niée et évite tout litige si l’un des deux interlocuteurs nie la dite transaction.
  • L’authentification
    Pour protéger les informations sensibles, il est important de mettre en place un système d’identification et d’authentification qui consiste à donner un accès à des ressources définies uniquement aux personnes autorisées.

La politique de sécurité doit s’inscrire dans une démarche globale qui doit être rigoureuse, progressive et continue. En effet, pour une sécurisation optimale du système, il faut suivre de près l’évolution de l’environnement. Les étapes à suivre consistent à :
  • Réaliser un audit de sécurité pour connaître les besoins en termes de sécurité et identifier les risques informatiques qu’encoure l’entreprise et leurs éventuelles conséquences.
  • Définir une politique de sécurité qui englobera tous les moyens à mettre en œuvre. A savoir que plus les ressources à protéger sont importantes, plus les moyens à déployer doivent être conséquents et ceci afin de décourager toute tentative d’intrusion.
  • Concevoir une architecture complète combinant les différents éléments techniques de protection de manière cohérente.
  • Paramétrer et mettre en œuvre ces éléments techniques.