Category

Article IT

Réseau-MPLS-et-VPN

Comparatif réseau MPLS et VPN

By Actualités, Article IT
Réseau-MPLS-et-VPN

Réseau MPLS et VPN : quelles sont les différences entre ces deux technologies ?

Les nouveaux usages et besoins des entreprises : augmentation du nombre de sites, nomadisme, mobilité des employés, nécessitent la mise en place de réseaux innovants type MPLS ou VPN IPSec.

Quels sont les avantages de ces technologies et leurs différences ?

VPN IPsec : réseau public (via Internet)

Le VPN (Virtual Private Network) IPSec (IP Security) est un réseau public transitant par Internet. Il permet de communiquer entre plusieurs sites et individus de manière cryptée et sécurisée.

Le VPN IPSec est idéal pour les utilisateurs nomades se servant d’une connexion à distance avec Internet en 3G, 4G, Wi-Fi ou Ethernet.
Par ailleurs, cette solution est privilégiée pour les entreprises souhaitant disposer d’un opérateur différent pour chacun de leurs sites.

Enfin, le réseau VPN IPSec est recommandé pour des flux d’information peu sensible comme la messagerie.

MPLS : réseau privé

Une infrastructure MPLS (MultiProtocol Label Switching) est un réseau privé de bout en bout, qui ne transite pas sur Internet. Les risques d’intrusions ou de failles de sécurité sont moins importants qu’avec un réseau VPN IPSec. D’autre part, il n’y a pas de ralentissement lié à Internet.

Le protocole MPLS permet également la gestion de la QoS (Quality of Service), c’est-à-dire la possibilité de donner la priorité à certains flux (tels que la téléphonie, la vidéo) au profit d’autres flux, comme l’envoi d’emails ou le transfert de fichiers. Ainsi, la gestion optimale des flux facilite l’intégration de solutions IP, telles que la voix, la téléphonie ou la visioconférence.

La solution MPLS est paramétrée par un seul opérateur qui supervise et maintient l’ensemble du réseau de l’entreprise. De cette façon, la société s’adresse à un interlocuteur unique qui gère l’ensemble de son infrastructure.
Le réseau est centralisé et mutualisé entre les différents sites de l’entreprise. Un seul firewall mutualisé suffit pour sécuriser l’ensemble des sites.

Cette technologie est donc plutôt destinée à des applications métiers lourdes (type ERP) nécessitant à la fois une sécurité accrue et une large bande passante.

En résumé, que ce soit le réseau VPN IPSec ou le réseau MPLS, ces deux solutions permettent d’optimiser les coûts d’une entreprise et simplifient son infrastructure réseau.
Il est également possible de mettre en place une architecture hybride MPLS VPN. Cela permet à l’entreprise de garantir la sécurité du réseau entre ses différents sites en mode privé (MPLS), tout en proposant aux utilisateurs nomades une alternative pour accéder aux données de l’entreprise de n’importe où (VPN IPSec).

Pour en savoir plus sur nos solutions, consultez nos pages MPLS et VPN.

Vous souhaitez obtenir des informations sur nos solutions MPLS et VPN : remplissez le formulaire ci-contre, nous reviendrons vers vous au plus vite.


    Règle-3-2-1-de-sauvegarde

    Règle 3-2-1 de sauvegarde

    By Actualités, Article IT

    Une politique de sauvegarde efficace grâce à la règle 3-2-1

    En tant que PME/ETI, posséder une stratégie de sauvegarde de ses données est primordiale !

    Acte malveillant, sinistre dans l’entreprise, matériel en panne… En suivant la règle 3-2-1, vous avez la garantie d’avoir un maximum de sécurité pour protéger vos données.

    La règle de sauvegarde 3-2-1 préconise de :

    • Disposer de 3 copies de ses données
    • Sauvegarder sur 2 supports différents
    • Conserver 1 copie de sauvegarde hors-site (localisation différente)

    Disposer de 3 copies de ses données
    Vous pouvez garder le fichier principal sur PC ou serveur et le copier en 2 exemplaires sur des périphériques différents. Ainsi, plus vous faites de copie de vos données, moins vous prenez le risque de tout perdre.

    Sauvegarder sur 2 supports différents

    Si l’un des supports de sauvegarde est défaillant, vos données sont sauver grâce au deuxième support.

    Conserver 1 copie de sauvegarde hors-site

    L’idéal est de stocker sa sauvegarde principale en « local » (dans votre entreprise) et d’en posséder une copie dans le Cloud (en mode externalisée).

    Cette règle 3-2-1 est le premier pas vers un plan de continuité d’activité (PCA) et de sauvegarde hybride (sauvegarde locale / sauvegarde externalisée). Ces préconisations minimisent le risque de perte de données et s’inscrit dans une politique de sauvegarde fiable et sûre.

    cyberattaque-wannacry

    Cyberattaque WannaCry

    By Article IT
    cyberattaque-wannacry

    Cyberattaque WannaCry : ce qu’il faut savoir sur cette nouvelle menace

    Bien que les cas de ramsomware sont rares, la cyberattaque WannaCry de ce weekend montre que le danger est toujours présent. Pour rappel, le ransomware est un malware qui s’installe à votre insu sur votre ordinateur (via un mail type phishing). Il chiffre vos fichiers et vous réclame ensuite une rançon.

    A propos de Wannacry

    Cette nouvelle menace s’appelle WannaCrypt, WannaCry, WanaCrypt0r, WCrypt ou encore WCRY. C’est un ramsomware. Mais s’il a fait si mal si vite et créer le buzz ce weekend, c’est que pour se répandre, il utilise une faille trouvée par la NSA sur toutes les versions de Windows antérieures à Windows 10. Cette faille a été corrigée par Microsoft ce week-end. Un premier patch avait été fourni par Microsoft le 14 mars dernier.
    Votre entreprise n’a rien à craindre si votre système est à jour. Hélas, dans le cas contraire, votre entreprise s’expose à des risques. En effet, un PC ou un serveur contaminé suite à l’ouverture d’une pièce jointe ou d’un lien dans un mail, va ensuite contaminer tous ceux du réseau qui n’étaient pas à jour.

    Comment s’en protéger

    1. Faites les mises à jour de votre Windows.
    2. N’utilisez plus XP, NT4, Windows 2000/2003, et passez à un Windows récent.
    3. Ne cliquez pas sur les pièces jointes ou les liens de mails non sollicités. Supprimez-les.
    4. Assurez-vous du bon fonctionnement de votre sauvegarde (en mettre une en place si ce n’est pas le cas).
    5. Informez vos utilisateurs.

    Que faire en cas d’infection ?

    Il faut formater les équipements infectés en vue de les réinstaller et restaurer les données cryptées à partir d’une sauvegarde. C’est le seul moyen. Néanmoins, avant de reformater, vous pouvez conserver une copie de votre disque infecté, car il est possible que dans quelques mois, un éditeur d’antivirus ou un chercheur publie un déchiffreur de WannaCrypt et vous pourrez alors récupérer vos précieux documents. Mais rien de sûr.

    Où en est l’attaque ?

    La progression a été stoppée car il existait un « kill switch » dans le programme du virus, c’est-à-dire une fonction qui permet de le désactiver. Un chercheur en sécurité a eu la bonne idée d’acheter le nom de domaine du WannaCry et a donc stoppé la propagation du virus. Néanmoins des versions sans ce fameux « kill switch » sont déjà en cours d’élaboration.
    Il faut donc rester prudent. La sécurité est l’affaire de tous et chacun doit prendre ses responsabilités pour faire face aux attaques.
    partenariat-adipsys

    Partenariat Adipsys

    By Article IT

    Adipsys et AURAneXt s’associent afin de commercialiser la solution Hotspot Manager

    Adipsys est un éditeur de solutions de pilotage centralisé de hotspots WiFi qui répond à deux besoins essentiels : performance technique et monétisation du service.
    Son équipe d’experts en R&D conçoit des logiciels efficaces et adaptés pour les professionnels et apporte ses compétences sur des projets complexes. Adipsys est ainsi en mesure de fournir des solutions WiFi managées et innovantes compatibles à tous types de configurations.

    HOTSPOT MANAGER

    «Hotspot Manager» (HM) est une solution de gestion sécurisée et monétisable de WiFi Guest en Cloud privé, accessible à partir d’un simple accès web.
    HM permet la gestion en simultanée de nombreuses bornes et de nombreux clients, quel que soit le lieu géographique du hotspot. Compatible avec la plupart des matériels WiFi, HM agrège ces divers équipements pour offrir un même service.

    HM s’adresse à tous les professionnels souhaitant déployer des solutions WiFi pour leurs clients et visiteurs (restaurants, magasins, collectivités, entreprises, éducation…) par le biais d’opérateurs, intégrateurs télécoms mais aussi de distributeurs de matériel WiFi.

    Grâce à son logiciel 100% cloud, Adipsys propose une administration complète des zones WiFi : portail, authentification, offre, collecte de données.

    Cette solution présente de nombreux avantages : simplicité, fiabilité, compétitivité.

    HM est un véritable outil commercial et marketing qui permet de suivre l’activité des utilisateurs en temps réel grâce à des tableaux de bord et reportings statistiques complets et segmentés.

    De nombreux modules à valeur ajoutée permettent de «monétiser» les services WiFi, parmi lesquels :
    •    Injection de contenu personnalisé avant et/ou après l’authentification
    •    Publicité sur portail (en vente d’espace)
    •    Profiling des visiteurs (âge, sexe, comportement,…)
    •    Sponsoring sur portail
    •    Digital marketing : emailing, sms, invitations, coupons.

     

    Pour en savoir plus sur les références Adipsys : www.adipsys.com/references/

    Site web Adipsys : www.adipsys.com

    Charte informatique pour encadrer les nouveaux usages

    By Article IT

    Nouveaux usages et mobilité en entreprise : une charte informatique s’impose pour protéger votre entreprise

     

    La sécurité des données et la protection du réseau de l’entreprise sont capitales pour son bon fonctionnement. Des données mal protégées peuvent être perdues ou volées. Un réseau non sécurisé peut être piraté ou hacké. Et ça ne s’arrange pas avec les nouveaux usages et la mobilité (BYOD, Smartphone, tablette, nomadisme, etc.) !

     

    Pour protéger votre entreprise et encadrer ces nouveau usages, il convient de mettre en place une charte informatique qui doit être connu et appliqué par l’ensemble de vos collaborateurs.
    Cette charte permet de maîtriser les risques liés à l’utilisation du système d’information par les salariés, les visiteurs, les stagiaires, les prestataires de service, sans nuire aux liberté individuelles et collectives.

    La Charte informatique définit les conditions d’utilisation du système d’information et de communication, notamment des accès Internet, des réseaux et des services multimédias de l’entreprise.
    Dans la mesure où il n’existe pas de charte type, c’est à l’entreprise de la rédiger et de la personnaliser en fonction de ses besoins.

    Les thèmes qui sont régulièrement abordés dans la charte sont :

    • L’objet, la nature de la Charte et son champ d’application
    • La protection du système d’information (accès au réseau, sauvegarde, firewall, accès des données par l’Administrateur, introduction de matériel et de logiciel, etc.)
    • La messagerie (accès à la messagerie, contrôle et protection des emails, contenu du message électronique, archivage des emails, etc.)
    • La navigation sur le Web (accès à Internet, réseaux sociaux, téléchargement, consultation de contenu illicite ou à des fins privés, etc.)
    • Intranet (mise en place et fonctionnement de l’Intranet)
    • Téléphonie (accès à un poste fixe, mobile ou tablette, utilisation à des fins personnelles de la téléphonie)
    • Télétravail (utilisation du matériel fourni)
    • BYOD*, COPE* (responsabilité du salarié et de l’employeur)

    Faisant partie du règlement intérieur, la charte doit être visible et disponible à l’ensemble des utilisateurs. Elle peut être accessible sur l’Intranet, affichée en salle de pause, distribuée lors de la signature du contrat de l’employé, etc.

    Enfin, pour rendre une Charte opposable, il faut la déposer au greffe du Conseil des prud’hommes et la transmettre à l’inspection du travail.*BYOD : l’employé utilise dans l’entreprise ses terminaux mobiles personnels (Smartphone, tablette) pour un usage professionnel.

    *COPE : l’entreprise met à disposition des terminaux mobiles pour ses employés, tout en permettant aux employés de les utiliser à titre personnel.

    HP Storeasy & Storevirtual storage

    By Article IT

    HP lance deux nouveaux produits de stockage destinés aux PME


    HP vient de dévoiler deux nouvelles offres de stockage pour aider les PME à simplifier leurs infrastructures IT et tirer profit de la mobilité :
    HP StoreEasy Storage et HP StoreVirtual Storage.
    Ces solutions fournissent un accès sécurisé depuis des terminaux mobiles. Et pour bien appréhender ces nouvelles offres, HP propose des programmes de formation et de financement pour les PME.

     

    • HP StoreEasy Storage prend en charge les tâches applicatives et de fichiers. HP StoreEasy Storage permet de stocker jusqu’à 8 To de données et intègre également Windows afin d’éviter de longues opérations de configuration.

     

    • HP StoreVirtual Storage est une baie de stockage évolutive et flexible, pour soutenir la croissance de la virtualisation. Basé sur le système d’exploitation HP LeftHand, elle permet aux PME d’ajouter des capacités de stockage physique sans interruption de service, et de déplacer rapidement des données entre ressources physiques ou virtuelles. HP StoreVirtual Storage garantit la disponibilité des données et du stockage en ligne avec des applications disponibles 99.99% du temps et l’intégration de la récupération après sinistre.

    Ces solutions seront disponibles à partir du 10 décembre 2012.

     

    Solutions pour sécuriser votre infrastructure informatique

    By Article IT

    Les solutions pour sécuriser votre infrastructure informatique


    Pour protéger vos données sensibles, votre réseau et votre infrastructure, il est indispensable d’installer une solution de sécurité informatique qui permet d’assurer que les ressources matérielles ou logicielles sont uniquement utilisées dans le cadre prévu.

    Voici des solutions que vous pouvez mettre en place dans votre entreprise :

    • Firewall (ou pare-feu)
      Un firewall filtre les flux d’informations entre un réseau interne à l’organisme et un réseau externe en vue de neutraliser les tentatives de pénétration en provenance de l’extérieur et de maîtriser les accès vers l’extérieur.
      Le firewall permet de protéger vos données sensibles et constitue une passerelle filtrante entre votre réseau local et les réseaux externes.
    • Réseau Privé Virtuel (VPN)
      La mise en place d’un VPN consiste à utiliser Internet comme support de transmission en utilisant un protocole « d’encapsulation » (tunneling), c’est-à-dire en encapsulant les données à transmettre de façon chiffrée et en créant artificiellement un réseau dont seuls les ordinateurs des réseaux locaux de part et d’autre du VPN peuvent «voir» les données. Le VPN garantit donc la confidentialité des données échangées.
    • VLAN
      C’est un réseau virtuel qui permet d’isoler certaines machines entre elles du réseau global. Il contrôle ainsi l’échange de données entre les réseaux virtuels créés.
    • Le proxy
      Le proxy (ou relais) est utilisé pour contrôler et analyser tout trafic avec l’extérieur. Il consiste à créer deux communications IP distinctes, l’une entre le client et le proxy, l’autre entre le proxy et le serveur.
      Le firewall à base de proxy analyse des protocoles applicatifs pour lesquels l’éditeur a développé le proxy et permet de réaliser des traitements complexes.
    • Anti-virus
      L’anti-virus a pour objectif d’analyser tout fichier et d’y détecter ou non la présence d’un virus à l’aide d’une base de signatures virus. La propagation des virus se fait essentiellement à travers Internet et le réseau.
    • Solution anti-spam
      Le spam est un envoi massif de courrier électronique identique (à partir de 20) à des destinataires ne l’ayant pas sollicité.
      Les menaces liées aux emails non sollicités sont multiples et leurs conséquences économiques et juridiques peuvent être lourdes pour une entreprise qui ne s’en protège pas : saturation du serveur de messagerie, des espaces de stockage mais aussi de la bande passante, risque croissant d’infection virale, risques de divulgations d’informations incontrôlées, perte de confidentialité, contenus illicites ou non professionnels, perte de productivité des utilisateurs et des équipes techniques.
      Une solution anti-spam filtre les mails non sollicités et assure une protection contre les infections virales, les sites black listés, du spam et des contenus.
    • Mise à jour
      Afin de se prémunir des nouveaux virus, une mise à jour des moyens de protection utilisés doit se faire régulièrement. D’autre part une mise à jour de tous les logiciels de production est indispensable à la bonne marche de la politique de sécurité.
    • Maintenance
      La maintenance permet de réduire les temps d’indisponibilité de l’infrastructure informatique, d’accroître sa pérennité à un coût maîtrisé et de garantir la productivité et la satisfaction des utilisateurs par la mise à jour, l’entretien de votre parc et l’installation de nouveaux matériels. Cette démarche a pour objectif d’anticiper les besoins et de maintenir le réseau en parfait état.
    • Sauvegarde
      Elle apparaît comme un complément au système de sécurité mis en place. Programmer une sauvegarde de vos données permet de vous protéger des différentes attaques que votre système informatique peut subir.

    Menace Ransomware

    By Article IT

    Attention, nouvelle menace de ransomware !

     

    La menace des ransomwares (rançongiciels) est toujours très présente et de nouvelles versions sortent régulièrement. il y a en ce moment une vague très importante d’e-mail contenant des pièces jointes dangereuses.

    Depuis mi-février, un nouveau ransomware est apparu : Locky Ransomware.
    Ce dernier est distribué par des emails malicieux avec une pièce jointe Word invoice.

    En tant qu’entreprise, restez vigilant lors de l’ouverture de vos emails :

    • N’ouvrez les pièces jointes suspectes (fichiers .zip, .xls, .doc) que si l’expéditeur est confirmé. A l’ouverture d’un fichier malveillant, l’ordinateur est aussitôt infecté.
    • Supprimez le message d’un expéditeur suspect inconnu sans y répondre
    • Refusez de confirmer l’accusé de réception dans le cas d’un expéditeur inconnu suspect. Vous risquez de valider et diffuser votre adresse email à votre insu.

     

    Pour rappel :

    Ransomware (rançongiciel) est un logiciel malveillant qui bloque l’ordinateur des victimes et réclame le paiement d’une rançon. Ne payez en aucun cas la rançon réclamée.

    Politique de sécurité informatique

    By Article IT

    Les bonnes pratiques pour une sécurité optimale dans votre entreprise


    Le développement de nouvelles technologies, la connexion permanente des postes à Internet, le développement de la mobilité et la multiplication des échanges interentreprises rendent le système d’informations vulnérable.

    De plus, l’accès au web pose de vrais problèmes de sécurité. Le système est d’autant plus fragilisé qu’il suffit d’un simple clic pour l’infecter. Il est donc vital pour une entreprise de protéger ses données pour éviter toute perte qui pourrait nuire à la bonne marche de l’entreprise.

    Cependant, elle ne doit pas aller à l’encontre du développement des usages qui sont nécessaires aux utilisateurs. C’est pourquoi, il est essentiel de définir une politique de sécurité afin que le système puisse être utilisé à son maximum et en toute confiance.

     

    La politique de sécurité et les services associés doivent répondre à 5 critères :

    • L’intégrité des données et des échanges
      Lors d’un échange de données, il est important de vérifier que la totalité des données a réellement été échangée et que les données reçues sont identiques à celles envoyées et qu’elles n’ont pas été modifiées au cours de la transaction.
    • La confidentialité
      Toute entreprise dispose de données confidentielles et sensibles. Dès lors, elle se doit de les protéger des éventuelles attaques et intrusions que le système pourrait subir.
    • La disponibilité du système
      Les pannes informatiques ne constituent pas la seule cause d’indisponibilité du système. Les attaques Internet tel que le déni de service empêchent le système informatique de fonctionner correctement. Ces attaques consistent à inonder d’informations le système et ainsi à le saturer.
    • La non-répudiation
      Les entreprises disposant d’un service de commerce en ligne sont particulièrement concernées par ce domaine. Lors d’une transaction, il est important de fournir aux deux personnes qui communiquent un justificatif qui garantit que la transaction a bien eu lieu. Celle-ci ne peut ainsi être niée et évite tout litige si l’un des deux interlocuteurs nie la dite transaction.
    • L’authentification
      Pour protéger les informations sensibles, il est important de mettre en place un système d’identification et d’authentification qui consiste à donner un accès à des ressources définies uniquement aux personnes autorisées.


    La politique de sécurité doit s’inscrire dans une démarche globale qui doit être rigoureuse, progressive et continue. En effet, pour une sécurisation optimale du système, il faut suivre de près l’évolution de l’environnement. Les étapes à suivre consistent à :

    • Réaliser un audit de sécurité pour connaître les besoins en termes de sécurité et identifier les risques informatiques qu’encoure l’entreprise et leurs éventuelles conséquences.
    • Définir une politique de sécurité qui englobera tous les moyens à mettre en œuvre. A savoir que plus les ressources à protéger sont importantes, plus les moyens à déployer doivent être conséquents et ceci afin de décourager toute tentative d’intrusion.
    • Concevoir une architecture complète combinant les différents éléments techniques de protection de manière cohérente.
    • Paramétrer et mettre en œuvre ces éléments techniques.

    Politique de mot de passe

    By Article IT

    Conseils pour définir une politique de mot de passe efficace

     

    Protéger les données de votre système d’information passe par une politique de sécurité efficace.
    Et l’authentification au moyen d’un mot de passe et d’un identifiant en fait partie !

    En tant qu’entreprise, il est important d’intégrer à votre politique de sécurité, une politique de mot de passe reposant sur des bonnes pratiques que les utilisateurs doivent appliquer.

     

    Voici quelques conseils :

    • L’utilisateur doit concevoir un mot de passe « fort »
      Deux paramètres important pour un mot de passe fort : sa longueur (minimum 8 caractères) et l’utilisation de caractères spécifiques dans le mot de passe.
      Idéalement, le mot de passe doit être composé de lettres (minuscules et majuscules), de chiffres et de caractères spéciaux (@, *,%, <, #, etc.).Attention, l’utilisateur doit être capable de mémoriser le mot de passe car sinon il sera tenté de l’écrire sur un post-it ou dans un carnet et dans ce cas le mot de passe fort aura perdu tout son sens… Pour cela, plusieurs astuces peuvent être utilisées pour retenir le mot de passe en prenant une phrase dont on extrait la suite alphanumérique, ou encore en gardant les premières lettres d’une phrase.
    • L’entreprise doit établir des règles que les utilisateurs devront appliqués
      Voici quelques règles que vous pouvez mettre en place pour une politique efficace :
      –    Demander à l’utilisateur de changer le mot de passe initial qui lui aura été fourni lors de sa première connexion
      –    Proposer de renouveler régulièrement le mot de passe (tous les mois par exemple)
      –    Établir des critères prédéfinis pour le mot de passe (longueur minimale, majuscule et chiffre obligatoire, etc.)
      –    Bloquer les mots de passe qui ont déjà été utilisés, etc.